fbpx

A la rencontre de l’inconscient.

« Mais qui me parle ? »

« Qui es-tu toi ? »

Ces questions tournaient dans ma tête, souvent. Elles sont longtemps restées sans réponses.

Je passais outre comme on dit. « On verra ça plus tard ! »

Tant que tout allait bien, que les choix et les décisions que je prenais menaient aux résultats escomptés, à un certain confort, une certaine normalité, un bon job, une famille modèle…

Mais un jour il y a eu comme un bug. Le « modèle » s’est crashé. Pour l’informaticien que j’étais alors c’était très inconfortable. Un truc pas prévu ? Un élément extérieur venu parasiter le système ? Tout à revoir ?

Alors sur mon chemin j’ai croisé un magicien, qui lors d’une conversation sur l’hypnose me regarde droit dans les yeux et me dit : « qui es-tu toi ? » Et là il y a eu un blanc ! Je suis rentré chez moi avec cette question qui me trottait dans la tête et qui me mettait mal à l’aise. Cette sensation au ventre de quelque chose qui serre, qui bouge. J’ai continué ma route quand une autre rencontre a changé ma vie. Cet homme m’a parlé de Milton Erickson, ce médecin psychiatre américain qui a consacré sa vie aux autres, à la thérapie par l’hypnose.

Je lui ai posé beaucoup de questions sur l’hypnose, comment ça fonctionne, est-ce que ça marche sur tout le monde, sur moi ? Et lui me parlait d’inconscient, d’esprit intérieur, de connexion à soi, de ressources intérieures. Il ne répondait à aucune de mes questions mais étrangement plus il parlait plus je me sentais bien. Comme si mes questions disparaissaient sur la route et que devant moi se dessinait un autre chemin. Denis Jaccard est formateur en hypnose Ericksonienne. Et j’ai alors pris la décision de le suivre dans sa formation qui a sans aucun doute été un tournant majeur dans ma vie.

Durant deux ans j’ai eu le privilège de faire des belles rencontres, de partager des expériences de vie, d’être avec des personnes d’horizons différents, de cultures différentes, d’être avec elles mais surtout avec leur inconscient. Certains disent d’âme à âme. Dans ces échanges nous avons appris à entendre la voix de l’inconscient, ses messages, ceux qu’il nous transmet avec les émotions, et que très souvent nous avons pris l’habitude de mettre de côté, de négliger, de ne pas écouter car ça dérange, ça fait mal, ne pas avoir peur, ne pas pleurer !

J’ai compris aussi que lorsque l’inconscient se rend compte qu’on ne l’entend pas alors il parle plus fort, il crie même parfois, avec violence. Il assène ses messages avec plus de force. Ce sont nos douleurs, celles que l’on ressent dans notre corps, dans notre chair, nos petits bobos mais aussi nos maladies.

Plus loin sur le chemin j’ai encore fait une autre rencontre. Avec un praticien en ostéopathie. Mais pas n’importe quelle ostéopathie : celle de Maurice Poyet. Encore une révélation pour moi : comment le cerveau transmet à toutes les parties du corps des informations, qui peuvent devenir des lésions, avec comme vecteur le MRP, Mécanisme Respiratoire Primaire, ce micro mouvement qui prend son origine à la jonction de deux os importants du crâne, le sphénoïde et l’occiput. Encore une évidence sur ma route. Je devais passer ici. Et c’est pourquoi j’ai choisi de suivre cette autre formation en Ostéopathie Poyet.

Aujourd’hui ma pratique est complémentaire et basée sur cet équilibre sensible entre le corps et l’esprit.

Les maux du corps et les mots de l’esprit s’expriment ensemble d’une seule et même voix. J’aime me mettre à l’écoute de ces voix qui me parlent, pour leur répondre, pour échanger et trouver avec elles des réponses, des mots et des gestes qui apaisent, qui redonnent goût à la vie, à l’estime et au respect de soi, à l’instant présent.

Guérir c'est toucher avec de l'amour
Fermer le menu