fbpx

Le Petit Prince et la fontaine

« -Bonjour, dit le petit Prince.
– Bonjour dit le marchand. »
C’était un marchand de pilules perfectionnées qui apaisent la soif. On en avale une par semaine et l’on n’éprouve plus le besoin de boire.
« -Pourquoi vends tu ça ? dit le Petit Prince.
– C’est une grosse économie de temps, dit le marchand. Les experts ont fait des calculs. On épargne cinquante-trois minutes par semaine.
– Et que fait on des cinquante trois minutes ?
– On en fait ce qu’on veut…
– Moi, dit le petit Prince, si j’avais cinquante trois minutes à dépenser, je marcherais tout doucement vers une fontaine… »

 Cet extrait du Petit Prince de Saint-Exupéry n’est pas le plus connu…Pourtant il permet de s’ interroger sur une valeur essentielle : celle du temps. Que faisons nous de notre temps ?

Lorsque nous travaillons en développement personnel sur les valeurs, nous observons comment nous nourrissons ces valeurs, avec quelles croyances. Quand ces croyances nous mettent face à une difficulté, voire une souffrance, alors nous pouvons essayer de les modifier, légèrement ou même imaginer de les changer. La croyance sur le temps est celle de son évaluation et peut se poser en ces termes : ai-je assez de temps ? Le temps passe-t’il trop vite ou trop lentement ? Le temps que je consacre à quelque chose est-il juste ? Pour répondre à ces questions, on peut s’adresser à l’inconscient, observer ses réponses en termes d’émotions, et le questionner sur un possible changement. Alors, si ce changement lui convient, sans doute acceptera-t’il de le mettre en place.

Et comment s’adresse-t’on à l’inconscient ? Avec bienveillance évidemment et au moyen de l’hypnose par exemple !

Fermer le menu