fbpx

Les fondements de la confiance en soi et de l’estime de soi.

Et comment utiliser l’hypnose pour contribuer efficacement au développement personnel et à la reconstruction.

Pour représenter une personne dans son fonctionnement global, on peut utiliser la pyramide des niveaux logiques (selon Robert Dilts). Intégrée à l’évolution de la PNL (Programmation Neuro Linguistique), c’est une sorte de cartographie du fonctionnement d’une personne.

La notion de carte permet alors de situer où se trouve le problème de la personne, et par conséquent d’utiliser les outils adaptés à chaque étape.

La Pyramide des Niveaux Logiques
1  L’environnement :

c’est l’extérieur de la personne, le contexte où elle se trouve lorsque le problème est présent. Donc on peut en déduire que dans un autre contexte, le fonctionnement de cette personne serait différent, (couple, travail, famille…)

2  Les comportements :

ce que la personne fait au sein de ce contexte : ses paroles, ses gestes, ses regards, etc.

3  Les capacités :

ces comportements la personne les manifeste car elle a appris des capacités, des compétences. Ex : elle parle le français car elle a appris cette langue, elle conduit etc.

4  Les croyances et les valeurs :

Les valeurs sont ce que l’on cherche à satisfaire dans notre vie. Ces valeurs sont organisées en hiérarchies, qui varient selon les cultures. Le respect, la justice, l’amour, la sagesse, le plaisir, la loyauté, l’amitié, la sécurité, le partage, l’équité, la santé.

La croyance c’est ce que l’on croit à propos de soi, des autres, et du lien entre soi et les autres. Et ce que l’on croit, on le croit en fonction de nos valeurs. Nos croyances nourrissent nos valeurs.

Or une personne ne nourrit pas nécessairement la même valeur avec les mêmes croyances qu’une autre personne. De plus ces croyances peuvent être source de conflits, donc de souffrances.

Ex : on peut nourrir la valeur respect de l’horaire imposé en croyant qu’il faut tout faire pour arriver à l’heure, comme rouler au delà des limitations de vitesses, donc en ne respectant pas une loi…

Autre exemple : si une personne ne se sent pas respectée, elle peut imposer ce respect par divers moyens, l’un d’eux étant la violence. Le respect a beau être une valeur noble que l’on souhaite nourrir, la croyance utilisée pour y parvenir peut mener à une souffrance.

5  L’identité :

ces 4 éléments la composent. Nos comportements, nos compétences, nos croyances et nos valeurs. Il est difficile de trouver des mots pour décrire qui l’on est. L’Art sous toutes ses formes est parfois bien plus parlant. Il permet de transmettre des émotions, qui seront ressenties et donneront une réponse plus profonde, plus intérieure à la question de l’identité.

6  Le transpersonnel

au sommet de cette pyramide se trouve cette notion plus globale qui est celle du transpersonnel. Ce à quoi nous nous sentons reliés, ce qui donne du sens à notre vie. La philosophie de vie, la spiritualité, la nature… Ce à quoi nous nous sentons contribuer… A ce titre, il est important de souligner que nous pouvons être reliés à plusieurs espaces transpersonnels différents comme par exemple la famille, l’humanité ou un Dieu.

La notion de confiance en soi fait référence aux niveaux des comportements et des capacités : une personne confiante en elle possède de la confiance vis-à-vis de ce qu’elle sait et de la manière dont elle peut mettre en pratique ce qu’elle sait.

L’estime de soi se situe au niveau de l’identité. Avoir une bonne estime de soi-même signifie avoir une identité saine, stable et génératrice de croyances qui offrent des possibilités.

Avoir une faible estime de soi-même mène à l’insécurité, au doute quant à son droit d’être là, d’être vivant, d’être capable de contribuer à quelque chose d’important. Alors les croyances à propos de soi deviennent limitantes voire bloquantes.

La force de l’hypnose :

le travail en hypnose thérapeutique permettra  d’accompagner le patient dans le développement de nouvelles croyances.

Le fait de s’intéresser aux comportements et à l’intention positive qui les motive permet aussi de trouver et d’installer, avec l’hypnose, d’autres comportements qui procurent un bénéfice semblable.

Cette méthode thérapeutique exige une relation authentique et profonde entre le patient et le thérapeute, de surcroit quand il s’agit d’estime de soi.

Contrairement aux grandes approches psychothérapeutiques (TCC, psychanalyse, systémique…) l’hypnothérapie offre la  possibilité de combiner divers outils les uns avec les autres, en s’adressant à « l’esprit inconscient. »

Car finalement c’est cette partie de nous qui crée nos problèmes, nous souffrances. Communiquer avec l’inconscient dans son langage se fait au moyen de métaphores, de suggestions directes de choix, de validations de moments de confiance passés, de visualisations positives dans le futur associées à des ancrages.

Et cette pratique présente l’intérêt de pouvoir être apprise. En effet les outils de l’hypnose se transmettent et s’utilisent de manière autonome…. C’est l’autohypnose !

Fermer le menu