fbpx
Mange, prie, aime.

Trois valeurs, trois piliers.
En géométrie et dans l’univers on dit que 3 points définissent un plan.
Si on considère que les valeurs Alimentation, Prière et Amour sont fondatrices de l’identité d’une personne, alors ce sont ses piliers. Ceux-ci définissent la stabilité, le plan sur lequel tout repose, en équilibre et en sécurité.
Pour que ces piliers soient solides, il convient de les rendre forts. Il faut nourrir ces valeurs.

Manger c’est la valeur alimentation. Pour nourrir cette valeur nous avons nos croyances, elles-mêmes issues de nos capacités, de nos apprentissages. C’est un acte vital, un besoin fondamental, un moyen pour exprimer des besoins, des attentes, affirmer une appartenance ou une différenciation.

Prier est une valeur qui peut se définir comme une communication, une ouverture au sacré, au transpersonnel, à quelque chose d’immatériel qui dépasse l’existence individuelle : c’est un lien vers l’univers, ou la nature, la terre, un Dieu…Elle peut avoir un caractère religieux ou autrement spirituel. Des paroles ou des pensées de bienveillance ou de guérison, vers soi-même ou vers les autres, ou des demandes d’interventions à une divinité, à l’Univers.

Aimer : la valeur qui en réunit beaucoup d’autres. A ce titre elle demande encore plus de croyances nourricières.
C’est une force présente à l’intérieur de chaque être vivant qui le maintient dans la Vie. Une force qui nous pousse à nous incarner davantage, à élargir notre champ de conscience…
En tant qu’énergie cette valeur prend sa source partout à l’intérieur de nous, et aussi dans l’essence même des autres valeurs. Elle se nourrit donc de communication, de bienveillance, de toucher, de lumière… de respect aussi, pour soi d’abord et pour les autres.

Si une de nos valeurs pilier n’est pas suffisamment nourrie, car nos croyances sont limitantes, bloquantes, alors un des trois points s’efface, et le plan ne peut plus exister, l’équilibre et la stabilité sont remis en question. Les croyances sont limitées par nos capacités (ou notre incapacité) à considérer notre propre existence comme étant unique. Notre incapacité aussi à communiquer et évoluer dans le sens de la vie, et tout simplement à « être » ici et maintenant.

Nos valeurs fondamentales doivent exister : manger, prier, aimer.

Fermer le menu